L’Évangile horizontal



Le monde nous impose une lecture horizontale du monde, y compris les astronomes qui ont la tête levée vers les étoiles. Une lecture profane, une lecture profanée.

Désireuses de bien communiquer, soucieuses d’être en phase avec leur temps, beaucoup d’églises (catholiques, protestantes y compris évangéliques) ont adopté ou sont en train d’adopter une lecture horizontale de l’Evangile ; une lecture profane, une lecture profanée.

 

L’évangile des droits de l’homme, l’évangile politique, l’évangile social, l’évangile sentimental et même, d’une certaine manière, l’évangile de la prospérité, quoi qu’il semble, s’apparentent à cet évangile horizontal qui part de l’homme et aboutit à l’homme. Puisque ‘évangile’ signifie ‘bonne nouvelle’, toute bonne nouvelle est devenue l’Evangile.
Il suffit qu’il s’y trouve quelques mots positifs, quelques mots qui sonnent bien aux oreilles.
Affirmer par exemple que tous les hommes sont frères est devenu, pour beaucoup de chrétiens mal enseignés, le résumé abouti de l’Evangile.

La suite sur le site Evangile21:
https://evangile21.thegospelcoalition.org/article/levangile-horizontal/


© 2019 par Boule Carrée - Tous les droits sont réservés.