Le combat dans notre intelligence



J’étais en vacances et je suis passé voir une famille.
Le couple me parla de leur fils qui était devenu insomniaque.
Il passait son temps sur les jeux vidéo. Il était complètement décalé et se couchait à 3 heures du matin.
Le matin, il ne pouvait plus se lever. Le jeu vidéo était devenu une addiction qui absorbait complètement ses pensées.
L’intelligence est un champ de bataille. L’homme moderne s’est beaucoup développé mais nous voyons que le combat dans ce domaine est toujours présent.
Il y a une volonté du diable de dominer l’intelligence de l’homme.
Luther a dit en parlant du combat dans les pensées: « tu ne peux pas empêcher les oiseaux de se poser sur sa tête mais tu peux refuser qu’ils fassent leurs nids ».

« Tu peux vaincre les mauvaises pensées qui te harcèlent » images tiré du site fréquences chrétiennes
1. La pensée était présente dans la création.
Dans le premier chapitre de la Genèse, nous lisons souvent l’expression : « Dieu dit et la chose s’accomplit ».
Nous avons beaucoup mis l’accent sur cette notion de proclamation de sa parole.
Mais avant tout parole de Dieu, il y a eu la pensée de Dieu. Si on regarde ce texte attentivement, nous voyons qu’il est écrit au verset 4 : « Dieu vit que la lumière était bonne ; et Dieu sépara la lumière des ténèbres ». La pensée de Dieu n’est pas automatisée mais elle relève bien d’une réflexion et d’une question que Dieu se pose personnellement mis en évidence par l’auteur de ces versets. Au chapitre 3.6, l’homme va chuter en suivant sa femme. L’ennemi, le diable, va séduire en premier la femme en lui montrant l’aspect gustatif éveillant ses papilles par la saveur du fruit (peut-être l’odeur) puis l’aspect visuel et finit par préciser que ce fruit défendu par Dieu va ouvrir leurs intelligences. « Vous serez comme des dieux ».
Ils ont à priori tout à gagner de déguster ce beau fruit et braver les interdits.
Pourquoi Dieu veut nous laisser dans l’ignorance et ne pas évoluer ?
C’est certainement ce qu’ils ont pensé oubliant les recommandations communiquées.
Le diable a jeté cette semence de doute dans leurs cœurs qui accepté de la part de ces deux êtres a mis en péril leur éternité. L’esprit par lequel, ils communiquaient avec Dieu est devenu mort ; par contre leurs intelligences et leurs égos (le surmoi) s’est développé.
La relation de communion avec le créateur a été coupée.
C’est un basculement qui s’est produit dans leur être intérieur. L’intelligence avait pris le complet contrôle.
L’objectif du diable était atteint. L’homme perdait son intelligence spirituelle ; il a pensé s’affranchir des lois de Dieu mais il est devenu un être contrôlable, dominé ou orienté par moment par l’adversaire.

2. Dieu redonne une intelligence spirituelle par la nouvelle naissance.
Des hommes fervents oints de l’Esprit dans l’ancien testament ont reçu cette intelligence spirituelle.
Cette intelligence est communiquée par la nouvelle naissance et le baptême de l’Esprit. 
Mais elle est acquise par la nouvelle naissance. Dans plusieurs passages des corinthiens, l’apôtre Paul parle de la sagesse et l’intelligence spirituelle.
Nous lirons le passage : 1 corinthiens 2.6-16. Paul prend soin de bien dissocier entre la sagesse humaine charnelle et la sagesse spirituelle.
Il en est de même de l’intelligence spirituelle. Il est important de bien saisir ces choses car aujourd’hui on cherche tellement à gagner tout le monde à notre cause qu’on n’éclaire plus ces choses. On ne construit pas les choses avec cette ressource spirituelle croyant que l’œuvre de Dieu peut se faire avec une intelligence humaine uniquement.
Un homme, Pierre, le disciple de Jésus se croyait bien inspirer en se permettant de reprendre Jésus sur l’évocation de ces souffrances futures et sa future mort sur la croix (Matthieu 16.21-23). « A Dieu ne plaise, Seigneur. Cela ne t’arrivera pas ! Il venait de recevoir une belle révélation et une belle prophétie juste avant. Il avait eu les félicitations de Jésus à ce sujet. Gonflé d’orgueil, il pensait protéger son maitre jusqu’au bout. Ce qu’il va essayer d’ailleurs en coupant l’oreille droite de Malchus avec son épée  dans le jardin de Gethsémané pour protéger son maitre (Jean 18.10). Le Seigneur recolla cette oreille.

3. Etre transformés dans le renouvellement de votre intelligence (Romains 12.2).
Parfois tout va de travers dans notre vie car nous laissons utiliser le diable de notre intelligence comme une poubelle.
L’expression ne vient pas de moi. Il faut décider de trier nos pensées et de prendre soin de nos pensées.
Sinon le diable va nous dominer et gâcher notre journée car nos pensées sont laissées à notre libre court. 
Posons nous la question : « Suis-je dominer par des pensées d’angoisse permanente ? Suis-je facilement anxieux et craintif ?
Ai-je  des pensées de vengeance, d’irritation, d’impureté permanente ?
L’apôtre Paul va beaucoup insisté sur cette thématique dans ces épitres. Il précise dans 2 Corinthiens 10.4-5 que nous sommes engagés dans un combat spirituel, équipés d’armes spirituelles. L’important dans ce combat pour le gagner est de ramener nos pensées captives à l’obéissance de Christ. Car cela est primordial. Parfois le combat est acharné car les pensées sont violentes. Le moteur de nos actions et nos émotions sont nos pensées. Trois zones interactives entre elles font partie de notre âme : l’intelligence, la volonté et les émotions.
Si nous voulons cultiver une intelligence spirituelle, nous devons lire et méditer en premier la parole de Dieu, prier et laisser aussi cette parole de Dieu nourrir notre pensée.
Pour prendre un mot plus édulcorer : laisser tapisser notre pensée de la parole de Dieu. La pensée de la chair amène la mort dira Paul mais la pensée de l’esprit amène la vie et la paix (Romains 8.6). Marcher selon l’Esprit, c’est avoir sa pensée attachée aux choses de l’Esprit et sous le contrôle de l’Esprit. Il doit y avoir une collaboration entre notre intelligence et la vie de l’Esprit. La vraie question à se poser est de savoir si notre pensée se porte sur les choses de l’Esprit dans les moments de silence ou les moments de ces mouvements étant en alerte permanente. Paul rappelle par ses consignes le code de bonne conduite de nos pensées dans Philippiens 4.8 : « Que tout ce qui est vrai, honorable, juste, pur, aimable, mérite l’approbation, vertueux et digne de louange soit l’objet de nos pensées ». C’est un crédit que nous donnons pour évoluer au mieux dans la vie de l’Esprit.

4. Tout ce que je pense n’est pas bon à dire.
Le disciple Pierre en fit l’expérience comme nous l’avons vu précédemment. Il était  complètement décalé alors qu’il avait fait une excellente intervention avant en répondant à la question de Jésus. La bible nous exhorte à parler selon la vérité et non selon nos pensées. Tout ce qui me traverse l’esprit n’est pas nécessairement la vérité; cela n’est pas à répéter. Je peux faire du dégât en communicant de cette façon. Si je prends l’exemple d’un petit enfant, il n’a pas de retenu ; il parlera sans analyser. Les personnes avec des problèmes psychiatriques, les personnes Alzheimer fonctionnent souvent sur ce mode de communication notamment si elles sont sur neuroleptiques. La parole est libérée à chaud sans réflexion préalable. En parlant à tord et à travers, on fera du dégât dans les relations. Aujourd’hui avec les outils informatiques de communication, nous faisons moins l’effort de la réflexion préalable. Vite, il faut répondre à cette invitation. Vite il faut répondre à ce mail. Tout devient urgent voir vital si on l’a pas fait. Le reproche arrive vite si on tarde à répondre à un mail ou un SMS. Je ne dénigre pas ces outils bien utiles mais je nous mets en garde contre leurs utilisations passionnelles par moment. N’est ce pas une forme de domination de la pensée de l’homme cette nouvelle contrainte?Jésus prenait son temps pour répondre. Il ne s’est pas déplacé de suite après l’annonce de la mort de son ami Lazare.

Reprendre le temps de recevoir la bonne pensée avant de parler ! Mes émotions vont toujours me jouer des tours.
Apprendre à trier dans mes pensées ce qui est mauvais et farfelu pour les mettre à la poubelle de nos logiciels cérébelleux afin d’écouter ce que Dieu veut dire. Un outil que j’aime beaucoup qui a remplacé la gomme est la petite poubelle dans nos ordinateurs. J’en jette un paquet de choses inutiles et nauséabondes.

5. Purifier les sources amères dira Jacques en parlant de langue dans son épitre (Jacques 3.11).
Le problème de la langue est au fond un problème de la pensée et du cœur.
Nous trouvons chez des personnes offensées le même type d’attitude citées précédemment.
Elles ne peuvent pas retenir leurs paroles de colère voir de haine car le pardon ne s’est pas fait profondément.
Comme la source amère répandue par leurs lèvres est mauvaise, elles vont produire l’offense, la critique et la colère chez les autres.
Les eaux de Jéricho étaient mauvaises et amères apportant des maladies et de la stérilité. Les habitants (2 Rois 2.20-21) sont allés rencontrer Elizée le prophète.
Que demanda-t-il ? « Apporter moi un plat neuf qui n’a pas été utilisé et souillé par l’homme, mettez y du sel dedans. Et Elizée lui même monta à la source pour jeter ce sel et invoquer Dieu de purifier la source. Il faut aller à la source de la cause. Faire taire quelqu’un d’amer ne réglera pas le problème. La source est  que son cœur change par le renouvellement de son intelligence afin de pardonner et de recevoir des nouvelles lunettes spirituelles. Un autre domaine qui est important de citer est dans l’expression des dons spirituels dans l’église.
Certains croyants pensent avoir une onction prophétique ; ils parlent sans contrôler ce qu’ils disent. Ils déversent sur les autres le produit de leurs imaginaires et leurs pensées en spiritualisant le contenu mais le fond est souillé car il est le produit de l’âme et non de la révélation du Saint-Esprit. Ce discours exprimé souvent très volubile remplie d’une pensée humaine et charnelle  qui n’est pas nourri de la pensée de Dieu. Cela crée de la confusion.

Le combat dans l’intelligence : nous pouvons le gagner et nous laisser transformer par le renouvellement dans notre intelligence pour acquérir une intelligence spirituelle. C’est un effort certes mais il n’est pas au-dessus de nos forces car notre Seigneur a tracé le chemin en triomphant de la chair sur la croix. Il nous communique cette onction pour triompher.
"Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira » (Jean 8 .31-32).

 

Publié par Christian Servettaz


© 2020 Tous les droits sont réservés.

Site créé par REVELEREVELE.ART